presse

Toute l'actualité concernant les SAS

La sas ou société à actions simplifiées est une société de capitaux se rapprochant en principe de la société anonyme. Elle s’en distingue toutefois par la liberté qui est laissée aux associés de statuer ensemble sur les règles de fonctionnement de l’entreprise. Son fonctionnement est donc défini par des statuts qui sont votés d’un commun accord entre les associés. Ces statuts sont donc la mise en écrit de la volonté de tous les associés de la SAS. Sa principale caractéristique est qu’elle permet de dissocier le capital de la société du pouvoir. Cette forme sociétaire se met en place avec un capital défini par les associés et elle est ouverte à toute personne physique ou morale ayant un bon essor financier. En d’autres termes creer une sas témoigne d’un bon statut social et d’une liberté à contracter c'est-à-dire à collaborer avec des tiers.

Le SAS est coiffée par un président qui est l’associé majoritaire en capital et ce statut lui permettra de bénéficier de la protection sociale des salariés. Cette protection est à la fois une assurance maladie et une assurance retraite. Les autres associés quant à eux bénéficient également de privilèges et leur rémunération n’est pas souvent dévoilée.

Le model de fonctionnement de la SAS

Une SAS est dirigé par un président directeur général qui est le responsable des associés de la SAS. Il est une personne physique ou morale et peut admettre pour la gestion de la SAS un conseil d’administration, un conseil de surveillance et bien d’autres types d’organisations au sein de la SAS. Le nombre d’associés est de deux minimum mais il arrive des cas où la SAS n’est constitué que d’un seul associé, le cas de la société à actions simplifiées unipersonnelle SASU. Et bien entendu une SASU pourra aussi compter plus d’un membre. Chaque associé peut être une personne physique ou morale de droit privé ou public peu importe sa nationalité. Toutes les responsabilités sont au responsable de l’entreprise ce qui signifie que les autres membres sont déresponsabilisés et ne peuvent répondre des manquements ou d’infractions en rapport avec l’exercice de la fonction sociétale. C’est donc au dirigeant outre ses privilèges de répondre à cela. Enfin le président peut seul décider du changement du siège social de l’entreprise et même du nom de l’entreprise. Aussi en ce qui concerne le pouvoir, dans une SAS il est librement réparti et il peut appartenir entièrement au président si les associés le souhaitent.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

A lire aussi sur presse

  1. 11 Déc. 2014La soirée par Exigences2013 v.
  2. 15 Nov. 2014Pourquoi partir en séjour linguistique ?1746 v.
  3. 16 Oct. 2014Que pensez-vous du mariage pour tous et toutes ?1859 v.
  4. 30 Juil. 2014Les nouvelles réformes du permis2149 v.
  5. 24 Juil. 2014L'élevage carpe koi1637 v.
  6. 21 Juil. 2014Comment choisir son auto école ?1974 v.
  7. 19 Juil. 2014Pour ou contre la climatisation chez soi1491 v.
  8. 04 Juil. 2014Dossiers, reportages et investigations1470 v.